Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 16:21

C’est avec une totale stupéfaction et une grande émotion que j’ai appris en lui téléphonant, le décès de mon ami Grégoire, mercredi, par sa fille Laure qui a répondu à l’appel.

Je connais Grégoire, grâce à nos épouses respectives qui étaient amies,  depuis 1968. Très vite nous le sommes devenus nous aussi. En ces longues années de fréquentation j’ai partagé ses joies mais aussi malheureusement ses grandes douleurs qui ont marqué profondément sa vie. Son plus grand bonheur je crois, fut la naissance de ses deux enfants, Flavien et Laure, un garçon, une fille ensuite : le choix du roi.

Un terrible accident, à Flavigny, avec son motoculteur à bouleversé sa vie entrainant une hémorragie et une hospitalisation à Dijon et à Lyon ensuite où son pronostic vital était sérieusement engagé. Afin de stopper l’infection, l’amputation est devenue inévitable. Grégoire,  courageusement à surmonté, avec son épouse solidaire à ses cotés, ce lourd handicap. Peu à peu la vie a repris son cours avec une prothèse lui posant de multiples problèmes nécessitant de nombreux voyages en banlieue parisienne,  pour de nouvelles adaptations. Très souvent je l’accompagnais et je lui conseillais de se faire suivre à Dijon, ce qui était le cas depuis quelques temps.

Suite à cet accident, un nouveau travail adapté à son handicap lui fut confié par son employeur et il me sollicita pour faire du vélo. Surpris, j’acceptais mais nous étions sportifs autant l’un que l’autre  et les débuts s’avèreraient très difficiles, 10, 20, 30, 40 et 50 kms dans le meilleur des cas après de longs mois d’entrainement. Peu à peu germa dans son esprit le projet de créer à Dijon une discipline sportive pour handicapés physiques et bien sûr le cyclisme naturellement s’imposa. En 1976, pour la première fois à Dijon, la section tandem fut crée au sein d’une association omnisports "HANDPHYCLUB". Quelques années plus tard, en 1983, Grégoire décida, avec quelques fidèles, de prendre son envol en créant le "TANDEM CLUB DIJONNAIS" qui très rapidement se développa.

Régulièrement, tous les samedis matins nous parcourions à tandem la campagne dijonnaise sur des circuits que préalablement il définissait. Parallèlement à cela nous organisions en moyenne sous l’égide de la fédération française handisport, 3 courses nationales par an en bourgogne, un championnat régional et bien sûr chaque année nous présentions des compétiteurs aux championnats de France tandem.

Nous participions à des courses nationales sur le territoire avec des résultats significatifs (plusieurs champions de France au TCD) Nous avons également concouru lors de championnats du Monde et d’Europe.

Des épopées formidables avec des départs très matinaux et des retours de nuit, exténués, mais heureux d’avoir participé et le lundi, il fallait reprendre le travail. Toujours aux cotés de Grégoire lors des ces manifestations j’en garde un souvenir heureux et inaltérable. Chaque année nous organisions également un repas dansant, une sortie d’été en tandem avec pique nique à la clé (plusieurs fois d’ailleurs à Flavigny et en Bresse). Une sortie de ski annuelle était également proposée pendant un week-end, aux Longevilles en Mont d’Or

Grégoire m’a également permis de découvrir le joli village de Favigny où nous avons plusieurs fois visité la fabrique d’anis, faisant connaissance avec de nombreux membres de sa famille

A maintes reprises j’ai accompagné mon ami Grégoire, notamment à La Chapelle Saint Sauveur où après le décès de ses beaux Parents nous avons sécurisé les lieux par des fermetures adaptées.

Lors des ces quarante huit années d’amitié, malgré quelquefois nos divergences d’idées, je ne me souviens pas une seule fois m’être disputé avec lui, mais ceci n’est pas de mon fait ! Difficile  de se brouiller avec Grégoire, car il s’agissait d’un fin diplomate, habile négociateur, avec un sourire malicieux et un calme déconcertant. Nous finissions toujours par trouver un terrain d’entente qui jamais n’a terni notre amitié.

Nous avons sur une idée de ce président charismatique, fêté, en invitant tous les sportifs cyclistes handisports et leurs représentants, les vingt ans du Tandem Club à Dijon. Randonnées cyclistes et repas de clôture très convivial le soir, où chacun a participé avec beaucoup de plaisir, car dans ce milieu notamment, Grégoire était estimé et apprécié.

Quelques années plus tard, après la douloureuse disparation d’Anne-Marie, son épouse, Grégoire très affligé, a décidé de passer le flambeau de président tout en restant membre et président d’honneur du Club. De moins en moins présent lors de nos diverses activités récréatives, il a fait le choix de consacrer vraisemblablement plus de temps à ses enfants et petits enfants ainsi qu’aux membres de sa famille qui lui restaient.

Très régulièrement en contact avec lui, afin de s’enquérir réciproquement de notre santé,  nous allions de temps à autre manger ensemble au restaurant, évoquant ainsi nos souvenirs communs, avec un brin de nostalgie assez émouvant, je dois dire. Nous avions projeté d’y retourner prochainement accompagné d’une amie tandémiste qui nous l’avait suggéré, elle aussi créatrice du club et Grégoire se faisait une véritable joie de revoir Agnès, après toutes ces années passées. Malheureusement ses ennuis de santé successifs ont différé cette rencontre devenue aujourd’hui impossible et je le regrette amèrement.

Grégoire, le moment de se dire adieu est venu, mais sache que ta vie d’altruiste, de bénévole, d’honnête homme, de père de famille et de fidèle ami n’a jamais failli.  Tu peux reposer en paix,  après avoir vaillamment œuvré avec nous et parmi nous, au sein du handisport. Ton amitié, que souvent tu me rappelais si précieuse, est gravée dans mon cœur et mon esprit à jamais.

Daniel HOSTE le 5 novembre 2016 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tandem Club Dijonnais
commenter cet article

commentaires